Cercle de feu du Pacifique

Sur cette planète, il y a des zones où le danger abonde plus que dans d'autres et, par conséquent, ces zones reçoivent des noms plus frappants qui, selon vous, font référence à quelque chose de plus dangereux.  Dans ce cas, nous allons parler de l'anneau de feu du Pacifique.  Certains la connaissent comme l'anneau de feu du Pacifique et d'autres comme la ceinture périphérique du Pacifique.  Ces noms font tous référence à une zone qui entoure cet océan et où il y a à la fois une activité sismique et volcanique très élevée.  Dans cet article, nous allons vous dire ce qu'est l'anneau de feu du Pacifique, quelles sont ses caractéristiques et son importance pour les études et la connaissance de la planète.  Qu'est-ce que la ceinture de feu du Pacifique? Dans cette zone en forme de fer à cheval plutôt que de cercle, de grandes quantités d'activité sismique et volcanique sont enregistrées.  Cela rend cette zone plus dangereuse en raison des catastrophes qui peuvent être causées.  Cette ceinture s'étend sur plus de 40.000 XNUMX kilomètres de la Nouvelle-Zélande à toute la côte ouest de l'Amérique du Sud.  Il traverse également toute la zone des côtes de l'Asie de l'Est et de l'Alaska et traverse le nord-est de l'Amérique du Nord et de l'Amérique centrale.  Comme mentionné dans la tectonique des plaques (lien), cette ceinture marque les bords qui existent sur la plaque Pacifique ainsi que d'autres plaques tectoniques plus petites qui forment ce qu'on appelle la croûte terrestre (lien).  Étant une zone à très forte activité sismique et volcanique, elle est classée dangereuse.  Comment s'est-il formé?  L'anneau de feu du Pacifique a été formé par le mouvement des plaques tectoniques.  Les plaques ne sont pas fixes, mais sont en mouvement continu.  Cela est dû aux courants de convection qui existent dans le manteau terrestre.  La différence de densité des matériaux les fait bouger et conduit à un mouvement des plaques tectoniques.  De cette manière, un déplacement de quelques centimètres par an est réalisé.  Nous ne le remarquons pas à l'échelle humaine, mais cela montre si nous évaluons le temps géologique (lien).  Au cours des millions d'années, le mouvement de ces plaques a déclenché la formation de l'anneau de feu du Pacifique.  Les plaques tectoniques ne sont pas totalement unies les unes aux autres, mais il y a un écart entre elles.  Ils ont généralement une épaisseur d'environ 80 km et se déplacent à travers les courants de convection mentionnés ci-dessus dans le manteau.  À mesure que ces plaques se déplacent, elles ont tendance à se séparer et à se heurter.  En fonction de la densité de chacun d'eux, l'un peut également s'enfoncer sur l'autre.  Par exemple, les plaques océaniques ont une densité plus élevée que les plaques continentales.  Par conséquent, ce sont eux qui, lorsque les deux plaques entrent en collision, se subdonnent devant l'autre.  Ce mouvement et cette collision des plaques produisent une intense activité géologique sur les bords des plaques.  Pour cette raison, ces zones sont considérées comme particulièrement actives.  Les limites de la plaque que nous trouvons: • Limites convergentes.  C'est dans ces limites que les plaques tectoniques se heurtent.  Cela peut faire entrer en collision une plaque plus lourde avec une plaque plus légère.  De cette manière, ce que l'on appelle une zone de subduction est créé.  Une plaque passe par-dessus l'autre.  Dans ces zones où cela se produit, il y a une grande quantité de volcanisme car cette subduction fait monter le magma à travers la croûte.  Évidemment, cela ne se produit pas en un instant.  C'est un processus qui prend des milliards d'années.  C'est ainsi que se sont formées les arches volcaniques.  • Limites divergentes.  Ils sont totalement opposés aux convergents.  Dans ces derniers, les plaques sont dans un état de séparation.  Chaque année, ils se séparent un peu plus, créant une nouvelle surface océanique.  • Limites de transformation.  Dans ces limites les plaques ne se séparent ni ne se rejoignent, elles ne coulissent que de manière parallèle ou horizontale.  • Points chauds.  Ce sont les régions où le manteau terrestre situé juste en dessous de la plaque a plus de température que les autres zones.  Dans ces cas, le magma chaud est capable de remonter à la surface et de produire des volcans plus actifs.  Les limites des plaques sont considérées comme les zones où l'activité géologique et volcanique est concentrée.  Pour cette raison, il est normal que tant de volcans et de tremblements de terre soient concentrés dans l'anneau de feu du Pacifique.  Le problème est quand un tremblement de terre se produit dans la mer et se traduit par un tsunami avec un tsunami correspondant.  Dans ces cas, le danger augmente au point qu'il peut provoquer des catastrophes comme celle de Fukushima en 2011.  Activité du Cercle de feu du Pacifique Comme vous l'avez peut-être remarqué, les volcans ne sont pas uniformément répartis sur toute la planète.  Tout le contraire.  Ils font partie d'une zone où l'activité géologique est plus importante.  Si cette activité n'existait pas, les volcans n'existeraient pas.  Les tremblements de terre sont causés par l'accumulation et la libération d'énergie entre les plaques.  Ces tremblements de terre sont plus fréquents dans les pays où nous sommes situés le long de la zone de la ceinture de feu du Pacifique.  Et c'est que cet anneau de feu concentre 75% de tous les volcans actifs sur toute la planète.  90% des tremblements de terre se produisent également.  Il existe de nombreuses îles et archipels réunis et différents volcans qui ont des éruptions violentes et explosives.  Les arcs volcaniques sont également courants.  Ce sont des chaînes de volcans qui se trouvent au-dessus des plaques de subduction.  Ce fait fait que de nombreuses personnes partout dans le monde ont à la fois la fascination et la peur pour cette ceinture de feu.  En effet, la force avec laquelle ils agissent est énorme et peut déclencher de véritables catastrophes naturelles.

Sur cette planète, il y a des zones où le danger abonde plus que dans d'autres et, par conséquent, ces zones reçoivent des noms plus frappants qui, selon vous, font référence à quelque chose de plus dangereux. Dans ce cas, nous allons parler de Anneau de feu du Pacifique. Certains la connaissent comme l'anneau de feu du Pacifique et d'autres comme la ceinture périphérique du Pacifique. Ces noms font tous référence à une zone qui entoure cet océan et où il y a à la fois une activité sismique et volcanique très élevée.

Dans cet article, nous allons vous dire ce qu'est l'anneau de feu du Pacifique, quelles sont ses caractéristiques et son importance pour les études et la connaissance de la planète.

Qu'est-ce que la ceinture de feu du Pacifique

Zone sismiquement active

Dans cette zone en forme de fer à cheval et non de cercle, de grandes quantités d'activité sismique et volcanique sont enregistrées. Cela rend cette zone plus dangereuse en raison des catastrophes qui peuvent être causées. Cette ceinture Il s'étend sur plus de 40.000 XNUMX kilomètres de la Nouvelle-Zélande à toute la côte ouest de l'Amérique du Sud. Il traverse également toute la zone des côtes de l'Asie de l'Est et de l'Alaska et traverse le nord-est de l'Amérique du Nord et de l'Amérique centrale.

Comme mentionné dans le Plaques tectoniques, cette ceinture marque les bords qui existent dans la plaque Pacifique avec d'autres plaques tectoniques plus petites qui forment ce qu'on appelle le croûte terrestre. Étant une zone à très forte activité sismique et volcanique, elle est classée dangereuse.

Comment s'est-il formé?

Cercle de feu du Pacifique

L'anneau de feu du Pacifique a été formé par le mouvement des plaques tectoniques. Les plaques ne sont pas fixes, mais sont en mouvement continu. Cela est dû aux courants de convection qui existent dans le manteau terrestre. La différence de densité des matériaux les fait bouger et conduit à un mouvement des plaques tectoniques. De cette façon, un déplacement de quelques centimètres par an est réalisé. On ne le remarque pas à l'échelle humaine, mais ça se voit si on évalue le temps géologique.

Au cours des millions d'années, le mouvement de ces plaques a déclenché la formation de l'anneau de feu du Pacifique. Les plaques tectoniques ne sont pas totalement unies les unes aux autres, mais il y a un écart entre elles. Ils ont généralement une épaisseur d'environ 80 km et se déplacent à travers les courants de convection mentionnés ci-dessus dans le manteau.

À mesure que ces plaques se déplacent, elles ont tendance à se séparer et à se heurter. Selon la densité de chacun d'eux, l'un peut également s'enfoncer sur l'autre. Par exemple, les plaques océaniques ont une densité plus élevée que les plaques continentales. Par conséquent, ce sont eux qui, lorsque les deux plaques entrent en collision, se subdonnent devant l'autre. Ce mouvement et cette collision des plaques produisent une intense activité géologique sur les bords des plaques. Pour cette raison, ces zones sont considérées comme particulièrement actives.

Les limites des plaques que nous trouvons:

  • Limites convergentes. C'est dans ces limites que les plaques tectoniques se heurtent. Cela peut faire entrer en collision une plaque plus lourde avec une plaque plus légère. De cette manière, ce que l'on appelle une zone de subduction est créé. Une plaque passe par-dessus l'autre. Dans ces zones où cela se produit, il y a une grande quantité de volcanisme car cette subduction fait monter le magma à travers la croûte. Évidemment, cela ne se produit pas en un instant. C'est un processus qui prend des milliards d'années. C'est ainsi que se sont formées les arches volcaniques.
  • Limites divergentes. Ils sont totalement opposés aux convergents. Dans ces derniers, les plaques sont dans un état de séparation. Chaque année, ils se séparent un peu plus, créant une nouvelle surface océanique.
  • Limites de transformation. Dans ces limites les plaques ne se séparent ni ne se rejoignent, elles ne coulissent que de manière parallèle ou horizontale.
  • Points chauds. Ce sont les régions où le manteau terrestre situé juste en dessous de la plaque a plus de température que les autres zones. Dans ces cas, le magma chaud est capable de remonter à la surface et de produire des volcans plus actifs.

Les limites des plaques sont considérées comme les zones où l'activité géologique et volcanique est concentrée. Pour cette raison, il est normal que tant de volcans et de tremblements de terre soient concentrés dans l'anneau de feu du Pacifique. Le problème est quand un tremblement de terre se produit dans la mer et se traduit par un tsunami avec un tsunami correspondant. Dans ces cas, le danger augmente au point qu'il peut provoquer des catastrophes comme celle de Fukushima en 2011.

Activité de la ceinture de feu du Pacifique

Activité volcanique

Comme vous l'avez peut-être remarqué, les volcans ne sont pas uniformément répartis sur la planète. Tout le contraire. Ils font partie d'une zone où l'activité géologique est plus importante. Si cette activité n'existait pas, les volcans n'existeraient pas. Les tremblements de terre sont causés par l'accumulation et la libération d'énergie entre les plaques. Ces tremblements de terre sont plus fréquents dans les pays où nous sommes situés le long de la zone de la ceinture de feu du Pacifique.

Et est-ce que cet anneau de feu concentre 75% de tous les volcans actifs sur toute la planète. 90% des tremblements de terre se produisent également. Il existe de nombreuses îles et archipels réunis et différents volcans qui ont des éruptions violentes et explosives. Les arcs volcaniques sont également courants. Ce sont des chaînes de volcans qui se trouvent au-dessus des plaques de subduction.

Ce fait fait que de nombreuses personnes partout dans le monde ont à la fois la fascination et la peur pour cette ceinture de feu. Cela est dû à la force avec laquelle ils agissent est énorme et peut déclencher de véritables catastrophes naturelles.

Comme vous pouvez le voir, la nature est quelque chose qui ne cesse de nous étonner et il y a de nombreux événements volcaniques et géologiques dans la ceinture de feu du Pacifique.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.